Sir Seewoosagur Ramgoolam

Les aéroports internationaux de l’océan Indien

Les îles de l’océan Indien sont les destinations privilégiées des Français. D’ailleurs, 5 sur 6 des îles du Trapèze des Mascareignes disposent de vols qui relient directement la France. Toutefois, quelques grands aéroports desservent les grandes villes africaines, européennes et asiatiques. Voici les aéroports internationaux pour atterrir sur les îles Vanille.

Les aéroports internationaux de La Réunion

L’île de La Réunion dispose de deux aéroports internationaux. Le plus grand est La Réunion Roland-Garros. Il stationne 6 compagnies, dont 4 sont françaises. L’aéroport relie essentiellement l’île avec le territoire européen.

L’aéroport de Saint-Pierre Pierrefonds est beaucoup plus petit que le précédent. Cet aéroport relie directement La Réunion à l’Île Maurice et Madagascar. Les autres arrivées passent via La Réunion Roland Garros.

Les aéroports internationaux de Madagascar

Étant la plus grande île de l’océan Indien, Madagascar présente logiquement le plus grand nombre d’aéroports internationaux de la zone. Elle a 6 aéroports internationaux, mais le plus important reste l’Aéroport international d’Ivato, dans la capitale.

Ce dernier dessert plus de 10 destinations internationales européennes, africaines et asiatiques. C’est aussi l’un des rares aéroports du Trapèze des Mascareignes qui relient toutes les îles de la zone.

Comme Nosy Be est une destination phare de Madagascar, le Nosy Be Fascene Airport a également un important trafic. À part ses vols régionaux, il reçoit des vols directs venant d’Europe et d’Afrique.

L'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam de Maurice

C’est le seul aéroport international de l’île Maurice. Cependant, il détient le plus important trafic aérien du Trapèze des Mascareignes. En effet, près de 20 compagnies relient l’île avec plus de 35 destinations. Particulièrement Madrid et Riyad dont l’aéroport est le seul à les accueillir directement dans les Mascareignes. On s'attend même à ce que Maurice devienne la plaque tournante régionale.

L'aéroport international des Seychelles

Cet aéroport est l’unique porte d’entrée dans le territoire seychellois. Il dessert une quinzaine de compagnies aériennes. À part les destinations communes avec les précédents aéroports, il relie particulièrement les Seychelles à Cootamundra, Doha, et Zurich.

L'aéroport international de Dzaoudzi-Pamandzi de Mayotte

Dzaoudzi Pamandzi est certainement l’un des plus petits aéroports internationaux principaux des îles du Trapèze des Mascareignes. Par contre, il dispose d’un vol direct depuis la France via Air Austral. L’aéroport accueille 6 compagnies aériennes, dont plusieurs départs et arrivées sont à destination des aéroports de Madagascar.

L'aéroport international Moroni Prince Said Ibrahim

Les Comores sont les seules îles du Trapèze des Mascareignes qui n'ont pas de vol direct depuis la France. Néanmoins, quelques compagnies desservent plusieurs destinations régionales. Ses vols européens sont essentiellement de la compagnie Turkish Airlines à destination d'Istanbul.

Les spécificités communes de ces aéroports internationaux

La présence de vols directs depuis la France vers les 5 îles prouve encore une fois la préférence des Français pour l’océan Indien. Air France et Air Austral sont les compagnies les plus prisées pour rallier ces îles.

Par ailleurs, une importante liaison se fait entre les îles qui permettent facilement de les parcourir. En outre, il est tout à fait possible de rejoindre le Trapèze des Mascareignes avec un budget réduit. Il existe plusieurs compagnies avec des vols low cost en fonction de la saison.