Antananarivo

Madagascar, fin de l’état d’urgence sanitaire et reprise des vols de rapatriement

29 octobre 2020

Après l’annonce du président malgache, Andry Rajoelina, de la fin de l’état d’urgence sanitaire dans la grande île, Madagascar s’apprête donc à reprendre une existence « normale ». Durant ce discours, on a appris que les vols régionaux censés reprendre ce 29 octobre seront suspendus et le dernier vol de rapatriement vers le pays se fera le 1er novembre 2020.

Reprise et fin des vols de rapatriement

Pour les personnes bloquées à l’étranger, les vols de rapatriement seront assurés par la compagnie nationale Air Madagascar. Le dernier vol aura lieu le 1er novembre prochain. Un temps évoqué, la réouverture partielle des frontières malgaches prévue pour le 29 octobre sera annulée. Effectivement, la plupart des pays européens font actuellement face à une recrudescence du nombre des cas de covid-19. Les vols reliant Madagascar aux autres pays sont donc encore pour le moment suspendus.

Ces vols de rapatriement ont dernièrement été l’objet d’une discorde entre Air Madagascar et la compagnie Air France. Actuellement, avec l’explosion des nouveaux cas en France, les vols de rapatriement représentent un risque pour Madagascar.

Pas plus tard que dimanche dernier, les vols à destination de Nosy-be ont de nouveau été suspendus. Un coup d’arrêt pour cette destination touristique phare. Madagascar a aussi annoncé la fermeture de ses frontières à 16 pays. Neuf d’entre eux sont des pays européens. La suspension des vols touristiques vers Nosy-be mettra encore à rudes épreuves les opérateurs économiques de la région. C’est le cas par exemple de Nosy Komba, qui vit à 100% du tourisme. La situation est précaire : pour beaucoup, cela fait 8 mois qu’ils sont sans emploi et sans revenus.

Fin de l’état d’urgence sanitaire

Décrétée le 21 mars dernier au plus fort de l’épidémie, cette mesure de prévention est désormais levée. Durant son habituel discours à la nation toutes les quinzaines du mois, le président Andry Rajoelina a tenu à justifier la fin de cette mesure. Une manœuvre issue principalement de la baisse du nombre de nouveaux cas de covid-19 dans la grande île.

D’autant plus que le numéro un malgache soutient que le pays est en bonne voie pour vaincre cette épidémie. Au moment de son discours il a énoncé que 348 patients suivent encore des traitements actuellement (en date du 18 octobre). 3 cas ont été détectés, aucun décès rapporté. Mais la fin de l’état d’urgence sanitaire ne signifie pas pour autant que les gestes barrières ne seront plus de rigueurs. Au contraire, le suivi de ces mesures se fera plus strict, les masques de protections demeurant obligatoires.

Des mesures sanitaires plus strictes

Les mesures prises pour enrayer la propagation de l’épidémie seront renforcées. Ainsi, les rassemblements de plus de 200 personnes demeurent prohibés. Les décisions revenant aux gouverneurs et aux préfets pour les mesures adaptées à chaque district. La levée de la situation d’urgence sanitaire a été attendue par bon nombre de la population. Ces presque 6 mois de crises sanitaires ont mis à mal l’économie du pays et fragilisé encore un peu plus sa population.

Actualités récents
Madatrek
05 novembre 2020

Madatrek de la famille Poussin : un livre sur le tour de Madagascar en charrette à zébus sortira bientôt

La pérégrination de la famille Poussin autour de la Grande île sera …

cameleon de madagascar
01 novembre 2020

Les caméléons de Madagascar

Près de la moitié des 150 espèces de caméléons, identifiées à ce …